J'apprends.

Le cycle de vie du papillon lune

Le papillon lune est un des plus beaux papillons nocturnes que l’on retrouve au Québec. Il possède quatre ailes verdâtres bordées d’une frange rouge vin. Son envergure frôle les 13 centimètres. Sa durée de vie est d’environ un an. Les mâles meurent après l’accouplement tandis que les femelles vivent environ 15 jours. Les femelles doivent prendre le temps de déposer leurs œufs en rangées sur les arbres qui serviront d’abris et de nourriture aux chenilles qui naîtront.
Celles-ci se nourriront des feuilles du noyer ou d’un autre arbre privilégié par les papillons lune, où leur mère aura déposé entre 100 et 300 œufs. Selon la température, huit jours après la ponte, certaines chenilles commenceront à sortir de leur coquille. D’autres mettront jusqu’à 20 jours avant de naître. Les chenilles passent cinq stades de développement :
                              
Elles vivent regroupées durant les deux premiers stades et en solitaires durant les trois derniers. Les œufs ont une forme allongée et sont blancs, tachetés de brun. Les chenilles de couleur verte sont tachetées de brun, comme les œufs. Leur couleur passera au vert vif et on retrouvera sur leur corps de petites PROTUBÉRANCES d’un rouge orangé, nommées verrues. Une mince ligne jaune ornera aussi leurs côtés. À maturité, les larves mesureront environ huit centimètres et deviendront rougeâtres. Elles se prépareront alors à tisser leur cocon, nommé PUPE, elles s’enfouiront dans les feuilles mortes de l’automne et se transformeront en chrysalides. Les nouveaux papillons sortiront de leur cocon vers la mi-mai.

Le cycle de vie pour l’araignée

Les araignées originaires du Québec sont inoffensives pour les humains. Elles font partie de la famille des ARACHNIDES, famille qui regroupe aussi les scorpions, les tiques, les acariens et les opilions. L’araignée n’est pas un insecte puisqu’elle a huit pattes et non six. Il existe environ 700 espèces d’araignées sur le territoire québécois. Leur cycle de vie varie selon l’espèce. Les jeunes araignées, appelées juvéniles, grandissent en muant. L’EXOSQUELETTE qui les recouvre et les protège se déchire et elles peuvent alors grandir. Les araignées se nourrissent principalement d’insectes. Elles jouent un rôle important en réduisant le nombre d’insectes nuisibles. L’araignée mord, elle ne pique pas. Elle injecte un venin qui lui permet d’immobiliser sa victime. Ce venin rend liquide l’intérieur du corps de l’insecte qu’elle capture. Après, elle n’a plus qu’à boire l’intérieur de ses victimes à l’aide de ses crochets. Les araignées vivent pratiquement n’importe où : dans la maison, les jardins ou les champs. En fait, elles s’établissent partout où elles trouvent de la nourriture. Le corps de l’araignée se divise en deux parties :
                                                                                                                   
On retrouve d’abord la tête et le thorax avec les huit pattes sur la partie supérieure, le céphalothorax, tandis que les organes vitaux et le lieu de tissage des fils se situent dans la partie inférieure, l’abdomen.

Lexique

fascinaient, fasciner : exercer une attraction puissante
papillon lune : un des plus beaux papillons nocturnes de l’Amérique du Nord ; son diamètre varie entre 7 et 13 cm et ses ailes sont vert émeraude entomologistes, entomologiste : personne qui s’intéresse aux insectes
s’assombrit, s’assombrir : devenir plus sombre, plus noir
gigantesques, gigantesque : extrêmement grand par rapport à la moyenne
clairière : espace dégarni d’arbres dans une forêt
âcre : qui est très irritant au goût ou à l’odorat
toiser : regarder d’en haut avec dédain
moites, moite : légèrement humide à cause de la transpiration
paralyse, paralyser : rendre quelqu’un incapable de la moindre réaction
envahi, envahir : s’étendre, se répandre sur le corps de quelqu’un
volette, voleter : voler à petits coups d’aile et en se posant souvent